USA, FL (904) 436-1577
  • Argentina Argentina: +54 (11) 5984-1811
  • Brazil Brazil: +55 (21) 3500-1548
  • Chile Chile: +56 (22) 581-4899
  • Spain España: +34 (95) 093-0069
  • Guatemala Guatemala: (502) 2268 1204
  • Mexico Mexico: +52 (33) 1031-2220
  • Panama Panama: +507 (7) 833-9707
  • Peru Peru: +51 (1) 709-7918
  • United States United States: +1 (904) 250-0943

Viroses en tomate et comment améliorer votre culture.

Le filet à ramer pour palissage rendre plus efficient les traitements pour prévenir les viroses en tomate.

La pratique du palissage des cultures avec le filet à ramer rendre plus efficient la mise en pratique des méthodes préventives et de désinfection en cas de viroses en tomate.
virosis tomate

Palissage du tomate en utilisant HORTOMALLAS comme filet à ranger horizontalement.

Les maladies causées par le virus ou virose dans la culture de tomates a provoqué un grand nombre de pertes économiques tout au longue de l’histoire, pourtant dès nos jours elles peuvent subir une diminution grâce à l’utilisation d’HORTOMALLAS. Les efforts qui ont étés réalisés pour connaître les principaux agents de ces pertes ont donné comme résultat l’identification et description d’une grande quantité de pathogènes, résultats qui actuellement nous permettent d’identifier, prévenir et traiter les affections qui provoquent et réduisent les possibles pertes pour les producteurs de légumes. Les traitements employés dans les cultures sont principalement préventifs ; une fois que la plante est infectée il est très difficile que le traitement soit fonctionnel.virosis en tomate

Viroses importants en culture de tomate

peste negra virus tomate

Voici un exemple du virus de la peste noire en tomates, ce cas-ci aurait pu s’éviter en tuteurant avec HORTOMALLAS.

Le virus TSWV (Tomato spotted wilt virus), est une des maladies les plus dangereuse, alors, avec beaucoup d’importance. Elle provoque une mauvaise qualité dans la production, un mauvais aspect au fruit et en effet réduise aussi les opportunités au marché. Les symptômes qu’on observe dans la plante peuvent aller de la bronzé jusqu’à la nécrose dans les feuilles ce qui affecte aussi la hauteur et qui entraine comme résultat une plante naine et au feuilles sèches. Si le fruit est touché dès qu’il est jeune on pourra le voir grâce à des anneaux verts clairs, marrons ou tachés de divers couleurs. Dans les fruits plus mûres ces infections sont représentées par des anneaux plutôt jaunes. De cultures qui présente fréquemment ces types des infections sont : le céleri, l’aubergine, la cacahuète, le petit pois, le chile, la chou-fleur, l’endive, le haricot, la salade, la pomme de terre, le concombre, le tabac et la tomate. Ces cultures peuvent, du même, être attaquées par des infections plus sylvestres.Plusieurs facteurs interviennent dans la propagations et transmission de ce virus. Un des facteurs est à travers les trips qui appartient aux Thrips et Frankliniella. Les plantes acquirent le virus pendant les premières étapes de leur développement. Un vecteur de transmission est par contact.

Mosaïque.

virus mosaico tomate

Voilà comme le virus du Mosaïque tache les tomates.

Le virus de la Mosaïque dans la tomate (Tomato Mosaic Virus- ToMV) et celui du tabac (Tobaco Mosaic Virus – TMV), peuvent provoquer plus du 10% de pertes. Une des principales moyen de transmission est à partir des graines infectées mais aussi par le contact entre deux plantes il soit par un insect ou un travailleur. (Il est possible de réduire cette incidence par le palissage de la tomate. Les syntômes de deux maladies peuvent être très similaires : on peut observer dans la feuille des alternances de couleur, de zones vert clair et d’autres vert foncé (type mosaïque), ils soufrent aussi une arrête de croissance et d’autres à la place de la mosaïque dans les feuilles peuvent se déformées. Le fruit présent une maturation irregulier et de taches brunes foncées internes et externes (s’il s’agit de ToMV). Ce type de virus a un grand nombre de possibilités où il peut se installé, par exemple: Le haricot, la tomate, le chili, la vigne, la pomme de terre parmi d’autres.

Le virus de feuilles jaunes en cuiller.

virus cuchara tomate

Ce virus doit son nom à la façon dont il déforme et colore les feuilles.

Cette maladie est causée par de différents virus : Tomato vein streak virus (ToVSV), Soybean blistering mosaic virus (SbBMV) et Tomato yellow spot virus (ToYSV). La croissance de la plante sera perturbée, par consequence on aura une plante naine. Sur les feuilles on pourra observer un jaunissement et un enroulement en forme de cuillère qui dont origine au nom de la maladie ; aux bords des feuilles il peut s’observer la cholorose, de fois les feuilles peuvent tournées aussi de couleur violette ; les fleurs peuvent tomber et les fruits restent petits. Un vecteur de transmission est la mouche blanche, Bemisia tabaci, qui infecte la plante dans un état adult. Le virus de la necroses apicale de la tomate, Tomato Apex Nerosis Virus (TANV). Avant, on croyait qu’il s’agissait du virus de la maladie bronzée de la tomate (TSWV). On en connaît pas beaucoup sur son incidence, mais il a été associé à de pertes de même un 60% de production. Les syntômes qui presenten les fruits de la tomate est un necroses apicale et de taches qui provoquen que la tomate n’ait pas aucun oportunité commerciale. En ce qui s’agisse de la propagation, des études ont trouvé que la mouche blanche, Bemicia tabaci, est la responsable de la tranmission de ce virus.
virosis jitomates

Transmission de viroses en cultres de tomates. Il est important de prendre les mesures nécessaires pour éviter que la culture soit infestée par n’importe quel pathogène. Comme on l’a déjà dit, les traitements existents sont, principalement, préventives.

poda tomate espaldera

Avec HORTOMALLAS on facilite l’operation de champ grâce au tailles des carrés.

En plus de la contamination mécanique qui a pour via les mains et vêtement des agriculteurs, un outre facteur de transmission de la pluplart de maladies causées par virus est principalement celles des antrophodes (insects et acaros) y némathodes. Selon le virus il sera le type de vecteur de transmission, cependant il existe de cas comme celui du Bemicia tabaci qui peut être le porter de plus d’un virus. Parmi d’autres manières de transmission de virus, on peut trouver la propagation par graines infestées et la transmission mécanique (c’est-à-dire par les mains des travailleurs ou par contact d’une plante saine avec une autre malade). Moyens de prévention de la virose en cultures de tomate :• Préparer le terrain, désinfecter adécquatement avant de commencer la culture de tomate. • Éliminer tout signal qui indique la présence d’un possible vecteur d’infection. • Choisir les variétés les plus résistantes aux virus. • Procurer d’utiliser des graines saines. • Les ouvriers doivent se nettoyer et désinfecter leurs outils avant et après avoir manipulé les plantes. • Réaliser de monitorats régulièrement. Dans le cas de trouver une plante avec virosis on doit immédiatement la retirer de la culture. Tuteurer diminue la viroses dans la culture de tomate Avec l’utilisation d’une méthode de palissage comme la maille qui produit Hortomallas on réduit les conditions qui favorise la propagation des infections par des virus, c’est-à-dire il devient difficil aux virus et leurs vecteurs de s’y developper. Les étapes qui présentent une plus grande possibilité de contagion sont celles qui impliquent un grande manipulation de la plante, par conséquent, si on utilise un maille cette manipulation diminue. Tuteurer la culture, ce en trouvant un support dans la maille il ne requiert déjà pas une plus grande manipulation par les travailleurs.Biol. Diana Jiménez.Références. FAO. (2013). El cultivo de tomate con buenas prácticas agrícolas en la aricultura urbana y periurbana. La culture de la tomate avec bonnes pratiques agricoles dans l’agriculture urbaine et périurbaine. Pag consulté le 28 septembre 2015 sur http://www.fao.org/3/a-i3359s.pdf Producteurs de légumes. (2006). Pestes et maladies. Guí de identificación y manejo. Guide sur l’identification et maniement. México. Consulté le 28 septembre 2015 sur http://vegetablemdonline.ppath.cornell.edu/NewsArticles/Tomato_Spanish.pdf Soude, Mirta. (2013). Guía para el reconocimiento de enfermedades en el cultivo de tomate. Guide pour la reconnaissance des maladies dans laculture de tomate. Formosa, Argentina. Consulté le 28 septembre 2015 sur http://inta.gob.ar/documentos/guia-para-el-reconocimiento-de-enfermedades-en-el-cultivo-de-tomate/at_multi_download/file/INTA_Guia_de_Reconocimiento_de_Enfermedades_en_el_Cultivo_de_Tomate.pdf Argerich, C.; Troilo, L.; Rodríguez Fazzone, M.; et al. (2010). Manual de buenas prácticas agrícolas en la cadena de tomate. Le manuel des bonnes pratiques agricoles dans la chaîne de la tomate. Buenos Aires, Argentina. Garzón, José. Enfermedades (por virus y organismos tipo bacteria) del chile y tomate en México. Maladies (Par virus et des organismes du type bactérie) le Chile et la tomate au Mexique. Distrito Federal, México. Consulté le 9 octobre 2015 sur http://www.bayercropscience.com.mx/bayer/cropscience/bcsmexico.nsf/files/Product_cont/$file/manual_virosis.pdfHORTOMALLAS HORTOMALLAS produit et promuet les mailles agricoles (filet à ramer, par tuteurer et support de légumes) qui améliore la qualité des cultures. Notre Mission est : AUGMENTER la RENTABILITÉ DES CULTURES DE LÉGUMES QUI ONT BESOIN DU PALISSAGE ET DE SUPPORT PAR L’UTILISAtION DE MAILLE AU LIEU DU RAFIA TENDUE MANUELLEMENT Dès 1994 nous aidons des agriculteurs à améliorer leurs cultures de concombres, tomates, melons, courges, haricots, Chilis, poivrons et d’outre légumes qui aient besoin du filet à ramer. HORTOMALLAS est le parfait système pour tout ce qui est cucurbitaceas et solonaceas aient de meilleures conditions phyto-sanitaires, en augmentant l’exposition solaire et les degrés brix. En plus du décroissement évident du coût de la main d’oeuvre et d’agrochimiques, en utilisant HORTOMALLAS on obtient une plus longue duré de vie de la plante, en ayant une plus grande récolte et une meilleur qualité ! Contactez-nous, nos agronomes leur offriront une attention spécialisée !
Virosis en tomate y como mejorar su cultivo.

Hortomallas Hortomallas

HORTOMALLAS manufactures and markets crop support nettings (trellising and tutoring as alternatives to the raffia twine labor intensive traditional system) that increase crop quality. Our Mission is to: INCREASE VEGETABLE CROP YIELD AND PROFITABILITY TO ALL THOSE VEGETABLES THAT NEED TUTORING AND SUPPORT USING NETTING INSTEAD OF RAFFIA. Since 1994 we help professional growers and farmers improve their cucumber, tomatoes, melon, zucchini, bean, chile, peppers crops where trellises and supports are needed. HORTOMALLAS is the ideal system for cucurbitacea and solonacea to improve their phytosanitary conditions, while increasing the solar exposure and the brix degrees. Besides the obvious labor costs savings, the use of HORTOMALLAS increases the life span of the plant, allowing longer periods of harvests and of a greater quality. Call us, our crop specialists will help you with specialized attention in the Americas and the Iberian Peninsula!

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.