menu
Panal
Curva
Galería
Videos
Artículos
Whatsapp
Mail
Chat
treillis pour concombres

treillis pour concombres

tuteurage des concombres

Les clés d’un bon entretien des concombres

Différents facteurs influencent la croissance et la production de ce que nous voulons cultiver, qu’il s’agisse d’un légume ou d’un lis. Il est essentiel de bien comprendre ce que l’on veut récolter avec les tuteurs de concombre afin d’en tirer le meilleur parti grâce à des soins appropriés et aux éléments les plus efficaces que l’on peut apporter à la culture en sachant comment elle fonctionne et à quoi l’on a affaire. Le concombre est un légume (bien qu’il s’agisse en réalité d’un fruit) dont le corps est presque entièrement constitué d’eau, à l’instar du melon. En raison de ces similitudes, il n’est pas surprenant que le cucamelon soit surnommé “melon cornichon mexicain” ou “melon d’eau mexicain miniature”.

palissage des concombres,

Origine du tuteurage du concombre

Le concombre est originaire d’Asie, plus précisément de l’Inde, de l’Égypte et de la partie méridionale du continent. C’est la plante la plus cultivée au monde en Amérique et en Europe, ce qui place le concombre parmi les quatre produits les plus récoltés avec la citrouille. Il appartient au groupe des cucurbitacées et est de type grimpant. De sorte que s’il ne dispose pas d’un espace suffisant pendant sa croissance. Il peut prendre trop de place, surtout s’il y a plusieurs plants de concombre. Ce dernier point, qui est crucial pour le développement de vos concombres et de la plante, est la raison principale de cet article. En attendant, explorons d’autres caractéristiques de la culture de cette plante.

.

Comme il s’agit d’une plante dont les fruits sont principalement composés d’eau, elle a besoin d’un arrosage abondant pour rester fraîche et hydratée, ce qui est important.

D’autant plus qu’elle aime le soleil ; il a été prouvé que le concombre doit avoir une exposition quotidienne au soleil d’environ six heures. De sorte qu’un arrosage régulier est indispensable si l’on ne veut pas que ses fruits ou la plante elle-même se dessèchent à cause de l’exposition au soleil.

Importance de l’espacement avec le tuteurage des concombres

Lors de la plantation, il est également bon de respecter une distance d’au moins trente à quarante centimètres entre les plants. Le non-respect de cette distance entraînera des problèmes de croissance et de récolte des concombres, car la plante couvre l’espace d’une autre plante ; il s’agit d’une plante grimpante. Si on la laisse pousser sans tuteur et qu’il y a d’autres plantes similaires à proximité. Il faut s’attendre à voir pousser une jungle dense de branches dont l’intérieur sera envahi de fruits pourris et d’une foule de parasites en raison du manque de circulation d’air entre elles et de l’humidité qui s’accumule progressivement à l’intérieur.

Ceci étant dit, nous pouvons maintenant aborder le sujet du tuteurage des concombres.

La meilleure technique de palissage

Le tuteurage des concombres, l’une des techniques fondamentales dans le secteur agricole et dans la culture des plantes dans les serres et les jardins privés, utilise des outils pour le guidage des plantes qui ont besoin d’un espace considérable pour leur croissance. Cette technique est surtout utilisée pour les plantes grimpantes ou rampantes qui bénéficient de leur expansion en hauteur. Comme les plants de tomates, de pois et de concombres.

Ce guidage se fait au moyen d’un système qui permet cette expansion, le tuteur en canne étant le plus simple de tous, mais non le moins efficace. Pour le palissage des concombres, il est recommandé d’utiliser un filet de palissage, un outil similaire ou un treillis. Une fois le guide choisi en fonction du site et du nombre de concombres à planter. Les branches doivent être attachées peu après leur naissance ; il est conseillé de le faire à un stade intermédiaire.

tuteurage des concombres

De bons résultats avec un bon tuteurage

Cette technique est essentielle. Le palissage des concombres permet à la plante de mieux se développer en recevant un flux d’air entre les tiges et en évitant l’accumulation d’humidité. Cela évite d’endommager la plante et ses fruits lorsqu’elle pousse le long du sol. Ce qui permet d’éviter la perte de fruits et d’autres désagréments. Les différents types de tuteurs varient, il suffit de choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins et à ce que vous recherchez.

En tuteurant les concombres, vous remarquerez rapidement les changements si vous ne l’avez jamais fait auparavant ; des fruits plus sains. Une croissance plus rapide, une récolte plus facile ne sont que quelques-uns des avantages que vous obtiendrez grâce à cette technique. Gardez toutefois à l’esprit que le tuteurage demande un temps constant.

tuteurage des concombres

Les clés d’un bon entretien des concombres

Différents facteurs influencent la croissance et la production de ce que nous voulons cultiver, qu’il s’agisse d’un légume ou d’un lis. Il est essentiel de bien comprendre ce que l’on veut récolter avec les tuteurs de concombre afin d’en tirer le meilleur parti grâce à des soins appropriés et aux éléments les plus efficaces que l’on peut apporter à la culture en sachant comment elle fonctionne et à quoi l’on a affaire. Le concombre est un légume (bien qu’il s’agisse en réalité d’un fruit) dont le corps est presque entièrement constitué d’eau, à l’instar du melon. En raison de ces similitudes, il n’est pas surprenant que le cucamelon soit surnommé “melon cornichon mexicain” ou “melon d’eau mexicain miniature”.

palissage des concombres,

Origine du tuteurage du concombre

Le concombre est originaire d’Asie, plus précisément de l’Inde, de l’Égypte et de la partie méridionale du continent. C’est la plante la plus cultivée au monde en Amérique et en Europe, ce qui place le concombre parmi les quatre produits les plus récoltés avec la citrouille. Il appartient au groupe des cucurbitacées et est de type grimpant. De sorte que s’il ne dispose pas d’un espace suffisant pendant sa croissance. Il peut prendre trop de place, surtout s’il y a plusieurs plants de concombre. Ce dernier point, qui est crucial pour le développement de vos concombres et de la plante, est la raison principale de cet article. En attendant, explorons d’autres caractéristiques de la culture de cette plante.

.

Comme il s’agit d’une plante dont les fruits sont principalement composés d’eau, elle a besoin d’un arrosage abondant pour rester fraîche et hydratée, ce qui est important.

D’autant plus qu’elle aime le soleil ; il a été prouvé que le concombre doit avoir une exposition quotidienne au soleil d’environ six heures. De sorte qu’un arrosage régulier est indispensable si l’on ne veut pas que ses fruits ou la plante elle-même se dessèchent à cause de l’exposition au soleil.

Importance de l’espacement avec le tuteurage des concombres

Lors de la plantation, il est également bon de respecter une distance d’au moins trente à quarante centimètres entre les plants. Le non-respect de cette distance entraînera des problèmes de croissance et de récolte des concombres, car la plante couvre l’espace d’une autre plante ; il s’agit d’une plante grimpante. Si on la laisse pousser sans tuteur et qu’il y a d’autres plantes similaires à proximité. Il faut s’attendre à voir pousser une jungle dense de branches dont l’intérieur sera envahi de fruits pourris et d’une foule de parasites en raison du manque de circulation d’air entre elles et de l’humidité qui s’accumule progressivement à l’intérieur.

Ceci étant dit, nous pouvons maintenant aborder le sujet du tuteurage des concombres.

La meilleure technique de palissage

Le tuteurage des concombres, l’une des techniques fondamentales dans le secteur agricole et dans la culture des plantes dans les serres et les jardins privés, utilise des outils pour le guidage des plantes qui ont besoin d’un espace considérable pour leur croissance. Cette technique est surtout utilisée pour les plantes grimpantes ou rampantes qui bénéficient de leur expansion en hauteur. Comme les plants de tomates, de pois et de concombres.

Ce guidage se fait au moyen d’un système qui permet cette expansion, le tuteur en canne étant le plus simple de tous, mais non le moins efficace. Pour le palissage des concombres, il est recommandé d’utiliser un filet de palissage, un outil similaire ou un treillis. Une fois le guide choisi en fonction du site et du nombre de concombres à planter. Les branches doivent être attachées peu après leur naissance ; il est conseillé de le faire à un stade intermédiaire.

tuteurage des concombres

De bons résultats avec un bon tuteurage

Cette technique est essentielle. Le palissage des concombres permet à la plante de mieux se développer en recevant un flux d’air entre les tiges et en évitant l’accumulation d’humidité. Cela évite d’endommager la plante et ses fruits lorsqu’elle pousse le long du sol. Ce qui permet d’éviter la perte de fruits et d’autres désagréments. Les différents types de tuteurs varient, il suffit de choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins et à ce que vous recherchez.

En tuteurant les concombres, vous remarquerez rapidement les changements si vous ne l’avez jamais fait auparavant ; des fruits plus sains. Une croissance plus rapide, une récolte plus facile ne sont que quelques-uns des avantages que vous obtiendrez grâce à cette technique. Gardez toutefois à l’esprit que le tuteurage demande un temps constant.

cuadro verdeLes catégories

IrArriba